top of page

Céline, chantre de l'antisémitisme

Dernière mise à jour : 9 févr. 2021


Paris, le 14 janvier 2018 Mes filles chéries, Pour bien comprendre l'antisémitisme, il est nécessaire de connaître la prose hystérique et indigeste d'un Céline, dont l'éditeur Gallimard veut éditer 4 pamphlets non encore publiés : Bagatelles pour un massacre, l'Ecole des cadavres, les beaux draps et Mea Culpa. Gallimard, devant le tollé général, a décidé de ne pas publier ces pamphlets. Ci-après 3 extraits significatifs :

  • Page 112 et 113 des Beaux draps : "le bluffeur juif, sale con, fainéant (...), le faisan, le Pharaon, le jeteur de poudre, le maquereau-né de l'univers, l'hystérique satrape, rebut d'Orient, le bâtard de toutes les mystiques, l'incapable de tous le métiers, le parasite de tous les temps, l'imposteur de tous les trafics, le malaufre tourné canaille(...) chié par Moise."

  • Page 263-264 de l'Ecole des cadavres (contre Mussolini trouvé trop mou) : "Si vous voulez vraiment vous débarrasser des juifs, alors pas trente-six mille moyens, trente-six mille grimaces(...) Racisme! Racisme! Racisme! Et pas qu'un petit peu, du bout des lèvres, mais intégralement! absolument! inexorablement! Comme la stérilisation Pasteur."


  • Page 50 des beaux draps : "Le triomphe de la révolution bolchévique ne se conçoit qu'à très longue portée qu'avec les juifs, pour les juifs et par les juifs... Kerensky prépare admirablement Trotzky, qui prépare l'actuel Comintern (juif), Juifs en tant que secte, race, Juifs racistes (ils le sont tous), revendicateurs circoncis, armés de passion juive, de vengeance juive, de despotisme juif. Les juifs entraînent les damnés de la terre, les abrutis de la glèbe et du tour à l'assaut de la citadelle Romanoff."

Ce délire n'est pas fini et cela nécessite un combat acharné et constant, tel que celui de Serge et Beate Klarsfeld, que je salue respectueusement et chaleureusement.

Le premier ministre Edouard Philippe ose ainsi déclarer, à propos de Céline et de la polémique sur la publication par Gallimard de ces 4 pamphlets : "Vous ne pouvez ignorer l'écrivain ni sa place centrale dans la littérature française. Je n'ai pas peur de la publication de ces pamphlets."


Honte à lui et à ceux qui se rangent à ses arguments.


Bises.


Papa


Photo par Diana Polekhina sur Unsplash

5 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page