top of page

Chloroquine : « Étude » TheLancet...

Dernière mise à jour : 5 févr. 2021



En réponse au partage de l'article Un aveu choquant de l’éditeur de THE LANCET !!

Cher C,


Les scientifiques travaillent dans le brouillard, et cherchent une réponse à tâtons. Ils sont dans le doute permanent et ne trouvent souvent que des solutions en probabilités et avec des marges d'erreurs.

Les politiques et les religieux sont sûrs d'eux et catégoriques. Ils affirment haut et fort de manière péremptoire, du genre : "Tous les français pensent que ....".


Tu devrais lire le livre de Irvin Yalom : "Le problème Spinoza". Spinoza a été attaqué violemment et dénigré méchamment par la communauté juive d'Amsterdam. L'excellent livre de Irvin Yalom raconte, en parallèle :

  • la bataille de Baruch Spinoza, de 1656 à 1666 à Amsterdam, pour faire prévaloir la raison et l'approximation scientifique sur des fous furieux juifs religieux arrogants, méprisants et sûrs d'eux,

  • le combat obscurantiste de Alfred Rosenberg, entre 1910 et 1918 à Reval (Estonie) puis de 1918 à 1936 successivement à Munich puis Berlin, pour faire prévaloir avec force la supériorité de la race aryenne, avec des justificatifs raciaux anti-scientifiques

La pétition "#COVID19-Laissonslesmédecinsprescrire" ne me convainc pas du tout. C'est vrai que l'étude du Lancet sur 96032 patients (publication MEHRA) de 671 hôpitaux du monde entier, est critiquable par bien des aspects, ce que ne manquent pas de faire les auteurs de la pétition (je suis d'accord avec eux de ne pas me laisser impressionner par la quantité de dossiers traités). Au lieu de rester sur le terrain scientifique, ils mettent le débat sur le terrain politique, en réclamant l'autorisation de prescrire le traitement du professeur RAOULT par l'abrogation du décret n°2020-293 du 23 mars 2020 du ministère de la santé. Comme je te l'ai déjà dit, j'attends du professeur RAOULT qu'il dirige une étude scientifique sur un nombre significatif de patients, avec randomisation, pour valider son traitement à l'hydroxychloroquine associée à l'azithromycine. Qu'attend-il pour le proposer ? Et l'argument : "Traitement d'abord, validation ensuite" est une aberration scientifique ! Ne nous laissons pas entraîner par les obscurantistes religieux et politiques du monde entier, à commencer par Donald Trump, Benyamin Netanyahu et Jair Bolsonaro. Plutôt Baruch Spinoza que Alfred Rosenberg. Amicalement. Raoul



Réponse suivante


Chère P,

Je t'adore, mais manifestement nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde : l'hydroxychloroquine n'a pas fait ses preuves selon des normes unanimement prouvées, y compris connues et approuvées du professeur Raoult.


J'avais, jusqu'à présent, un préjugé favorable pour ce professeur. Mais il n'a pas mis en œuvre le protocole reconnu, qui aurait permis de convaincre tout le monde, y compris moi. Je ne comprends toujours pas pourquoi.

Et, s'il l'avais fait, j'aurais souscrit immédiatement.


Tous les laboratoires ont en effet, des lobbies efficaces, pour se faire de l'argent. Mais ce préjugé défavorable ne les discrédite pas pour autant.

L'étude Lancet tendant à refuser le traitement par hydroxychloroquine n'est pas probante, parce qu'ils n'ont pas appliqué strictement le protocole du professeur Raoult.


Nous sommes donc toujours dans l'expectative, attendant une validation véritable (ou une réfutation véritable), d'où qu'elle vienne. Seule une véritable validation peut autoriser un traitement prescrit y compris par des médecins de ville.


En médecine, comme en écologie, le principe de précaution ne doit pas servir d'alibi pour prendre des dispositions disproportionnées. Mais la prise de risque, qui lui est contradictoire, doit être raisonnée scientifiquement.

Quant-à Trump, Netanyahou et Bolsonaro, ma critique principale est qu'ils ne sont pas des scientifiques, et que donc, leurs argumentations sont guidées par des intérêts purement mercantiles ou chauvins habillées par une phraséologie crypto-religieuse d'un autre âge, celui de l’irrationalité du moyen-âge.


Comme je te l'ai déjà écrit, c'est un discours du type inquisition ou croisades, très désagréable à écouter et dangereux, Je me méfie surtout des impulsions catastrophiques de Trump, avec un entourage réduit maintenant aux moins réfléchis.. Il est à espérer qu'il ne soit pas réélu, même si Biden n'est pas brillant.

Bises.


Raoul

4 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page