top of page

Complotisme antivax

Dernière mise à jour : 7 août 2021



Cher C.,


J'ai regardé avec attention et jusqu'au bout les nombreux documents et vidéos que tu m'as envoyés.


La société DRAW MY ECONOMY, de François Xavier Carpentier, en date d'août 2021 (!), procède à une attaque en règle contre la vaccination (inefficace, ayant des effets secondaires, ruinant l'économie) alors qu'existeraient des traitements efficaces contre la Covid-19 (hydroxychloroquine, ivermectine) Ceci serait le résultat d'un complot du BIG PHARMA qui veut ainsi gagner beaucoup d'argent.


Tu en conclus que c'est la fin des partis politiques corrompus, sans préciser par quoi les remplacer.


C'est du complotisme pur et dur.


Les trumpistes, sur internet, proposent, quant à eux, d'anéantir les satanistes pédophiles qui gouvernent le monde, pour instaurer une société guidée par des principes religieux. Comme les islamistes radicaux !


Le seul élément intéressant de cette documentation est la controverse sur la validité du traitement par l'hydroxychloroquine associée à d'autres produits. C'est un débat scientifique de haut niveau, avec des échanges acerbes, sans que le lecteur honnête arrive à démêler le vrai du faux. Les chiffres et tableaux exposés sont difficiles à comprendre.


Et je me garderais de conclure que ceux qui sont contre ces traitements sont soudoyés par le BIG PHARMA,


Pour le reste, je m'inscris en faux sur tout ce qui dénigre la vaccination, qui a fait ses preuves et n'a plus besoin d'être défendue.


Déclarer que la vaccination est moins efficace que l'immunité naturelle est une absurdité.


Et je suis d'accord que les bénéfices faramineux des laboratoires commercialisant les vaccins sont une honte. Mais cela ne veut en aucun cas dire que ce sont eux qui mènent le complot contre les différents traitements de la Covid-19.


Contre le BIG PHARMA, je suis personnellement favorable à une nationalisation sans indemnités ni rachat.


Une catastrophe sanitaire nous menace, avant que ce virus ne régresse naturellement, avec des conséquences économiques, sociales et politiques dramatiques. Comme au Liban et en Tunisie.


Tout doit être fait pour endiguer cette issue funeste, et la vaccination en est un des moyens, avec le confinement.


N'en déplaise aux partisans de la liberté à tout prix, c'est la santé qui prime.


Bien à toi, en souhaitant que tu révises ton point de vue. Il n'y a pas de honte à reconnaître ses erreurs, comme je l'ai fait.


Raoul






Mon cher RAOUL,

Les polémiques que tu mènes sont intéressante. Cependant je crois que tu as critiqué un peu à tort le fait que ton interlocuteur disait que la vaccination était moins efficace que l'immunité naturelle alors que d'une certaine façon c'est vrai. Le seul gros bémol tient à des considérations pratiques : il faut que les individus concernés ne meurent pas d'une "tentative" d'obtention de l'immunité naturelle avant de l'obtenir ! Les vaccins ont même été inventés pour cela

En effet, injecter l'élément pathogène de telle ou telle maladie, mais affaibli par divers moyens possibles, organise dans la plupart des cas la victoire du vacciné sur ledit agent pathogène, très probablement parce que le corps a appris et eu le temps de fabriquer des anticorps en suffisante quantité avant que l'agent pathogène ne puisse provoquer la mort. Mais, si à "vaincre sans péril on triomphe sans gloire", dans le cas présent à vaincre sans trop de difficultés on triomphe sans avoir pu forger des armes de grande qualité et très probablement aussi sans avoir appris à en fabriquer beaucoup et rapidement. Toutefois, cet apprentissage, mémorisé pendant un certain temps par le corps, sera suffisant pour ralentir fortement l'expansion de l'agent pathogène si l'individu était mis en contact avec lui, laissant ainsi le temps au corps de triompher complètement dudit agent pathogène avant que madame Thanatos ne puisse imposer sa loi.

S'il est de bonne foi, ton contradicteur a opéré ce que j'appelle un copié - collé mal digéré dans lequel il a mis en exergue une sorte de vérité partielle pour la généraliser en la sortant de son contexte. Mais si ton interlocuteur est suffisamment averti des réalités techniques que je viens d'évoquer; alors il est de mauvaise foi. Plus exactement, cette mauvaise foi peut être inconsciente comme cela se présente souvent quand on défend une cause à laquelle on adhère psychologiquement ou quand on a "la foi du charbonnier" , ce qui est une sorte de variante du cas précédant.

Mais cette mauvaise foi peut être perverse si l'individu a connaissance et conscience de ce que je viens de dire. Dans cette dernière situation et aussi dans celle de la foi du charbonnier-crois en ma longue et parfois douloureuse expérience- il est inutile de vouloir le convaincre de ta pertinence de ta positon. Dans ces conditions, il ne te reste alors plus qu'à le combattre fermement mais avec des moyens qui restent légaux, éthiques (sans oublier le h) et humains.

Toutes mes amitiés à toi et à C.




Cher ami

Je reconnais ton courage pour convaincre ton ami , combat au combien désespéré :

Je te recommande la phrase de J.Swit dans , je crois, Les voyages de Gulliver:

You cannot reason people out of something the were not reasoned into…

C’est un autre biais cognitif : à voir aussi dans le livre de Robson , pourquoi l’intelligence rend idiot…


Concernant ton mail précédent, sur l’avenir politique des uns et des autres, je me suis rappelé la première version grecque que j ‘ai traduite, il y a plus de cinquante ans : Denys II de Syracuse et la vielle dame extrait de Facta et Dicta Memorabilia de Valerius Maximus, ouvrage fondamental qui devrait être étudié dans les grandes écoles ( ena, hec…)comme devrait l’être LesAdages d’Erasme….et quelques écrits de Spinoza…


Pour ta réflexion


Amitiés

B.






Cher Raoul,

Je te remercie de tes commentaires pertinents que je sais prendre, je l'espère, avec un recul suffisant.

Aux complotistes mieux informés que la moyenne des imbéciles, je pose ces questions auxquelles personne ne répond :

- Pourquoi les Big pharma, tueraient-ils tant de gens qui de toute façon seraient, vivants, de bien meilleurs consommateurs que morts? (Parlons du lobbyisme des organismes de pompe-funèbres...)

- La France perd, en cette période basse, une quarantaine de personnes par jour, soit disons 15000 morts dans l'année. Je me demande donc de combien ce chiffre aurait été hors vaccination ?

- Nous qui avons accepté de nous faire trouer la peau, aussi bien égoïstement que pour les autres, en toute conscience, sommes nous les idiots du village que les nonnistes pointent du doigt en montrant que eux ont la connaissance ?

- Mon regard sur l'Histoire me permets de regarder celle qui s'écrit sous les regards de Pasteur, Chamberlain, Churchill, Romain Rolland, Orwell et tant d'autres. Là, j'ai du mal à me croire envoyé au casse-pipe par les intérêts du grand capital.

- Tout ceci ne m'empêche pas de voir la manipulation des chiffres, le feu roulant de la propagande, le positionnement opportuniste de nombreux intervenants, et bien sûr, cette réflexion en est la preuve, ce que cette pandémie compte comme victimes collatérales.


Pour terminer, je hais les donneurs de leçons, les pères la pudeur, les intégristes intègres, ceux qui lavent plus blanc que blanc, ceux qui sont moins cons que moi, ceux qui ne sont des incorruptibles au point de ne, jamais, savoir traverser hors des clous.


Voilà, mon cher Raoul, ce que la lecture de tes pages m'inspire, entre toi et moi, comme Gloubi-goulba spontané,


Avec mon soutien, je t'embrasse. A.




Le 05/08/2021 à 01:20, Raoul SALZBERG a écrit :

>

> "Déclarer que la vaccination est moins efficace que l'immunité

> naturelle est une absurdité."


Oui nous sommes bien d'accord là dessus. Il reste cependant que les

vaccins actuellement imposés contre graves inconvénients professionnels,

sociaux, conviviaux - restent des vaccins expérimentaux autorisés à

titre temporaire. Il reste aussi qu'actuellement le corps médical n'est

pas autorisé à faire état d'effets secondaires sauf en cas

d'hospitalisation.


Tout cela est-il bien normal ?


Car autour de nous, des personnes ont été vaccinées en dépit des

recommandations publiées par les laboratoires eux-mêmes. Des personnes

se retrouvent avec des troubles "inexpliqués".


Et quant à l'efficacité actuelle, c'est plutôt un gros fiasco : dans

tous les pays où la population a été vaccinée en grande proportion, les

contaminations par variants reprennent de plus belle !


Que penser de tout cela ? Pourquoi ces pressions contre pertes de

libertés, pertes de rémunération, perte de travail ?


Ne soyons donc pas si prompts à hurler avec les loups, à condamner avant

d'avoir lu les textes des laboratoires eux-mêmes, et d'avoir lu les

conditions juridiques drastiques dans lesquelles les états ont passé

commande de leurs vaccins !


Votre lectrice perplexe...




Chère M.,


Je me permets de vous appeler par votre prénom pour vous répondre.


Un principe essentiel : la science a toujours raison, contre tous les irrationnels para-religieux.


Ceci dit, je n'ai pas pour habitude de hurler avec les loups, et serais plutôt du genre à crier dans le désert.


Certes la vaccination n'est pas la panacée, avec de multiples inconvénients.


Mais il n'y a rien d'autre. Et son rapport bénéfices/risques reste positif, comme l'a montré l'éradication de la variole, même si celle-ci a tendance à resurgir.


La seule réponse que propose mon ami Christian Montagnac, partenaire de bridge et complotiste notoire : des traitements seraient efficaces, comme l'hydroxychloroquine ou l'ivermectine. J'aimerais bien le croire, mais les preuves qu'il apporte sont tout sauf irréfutables.


A moins de prendre ses désirs pour des réalités, on est coincé !


Et la dispute s'arrête là, car je ne crois surtout pas les complotistes, qui ne sont pas capables d'argumenter sérieusement, convaincus qu'ils sont d'avoir raison.


La foi du charbonnier, comme l'explique bien mon camarade de promotion de supélec, Daniel Racinet.


Et comme l'expliquent de nombreux correspondants, il est inutile de s'acharner, comme je persiste à vouloir le faire, à discuter avec "ces gens-là".


C'est le rationnel contre l'irrationnel, la science contre la religion, le doute contre la foi dictatoriale.


Et donc, malheureusement, je me vois contraint d'arrêter la discussion avec Christian, discussion qui n'a aucune chance d'aboutir.


Cordialement à vous.


Raoul Salzberg


Copie à C., à mes filles et aux correspondants intéressés





Chers B., D. et P.,


Voici la réponse, en grand de mon interlocutrice :


"Cher Raoul, cessez de m'écrire SVP.".


Cela montre bien qu'il est impossible de dialoguer avec des complotistes. Ils sont enfermés dans un monologue sempiternel et de mauvaise foi.


Je pense avoir raison de persister à vouloir dialoguer avec eux, jusqu'à ce que ce soit eux qui rompent ce dialogue, excédés qu'on leur tienne tête.


Je lis, sur le site complotiste "Zéro Hedge", qu'ils considèrent que le virus ne concerne que 0,25 % de la population, et qu'il faut arrêter de harceler les autres avec cela, pour qui la vie peut continuer comme si de rien n'était.


6 autres correspondants, sur une centaine, m'avaient déjà demandé de les rayer de ma liste de diffusion. Il en existe certainement d'autres, qui ne s'expriment pas. Je pense que mes propos peuvent souvent porter à controverse, mais j'essaie en tout de rester honnête et correct.


Ce comportement des complotistes est grave pour la démocratie !


Amicalement.


Raoul





Totalement d'accord, cher Raoul !


GRL





Mon cher ami

Tu as raison

Je fais partie de la masse silencieuse qui assiste aux joutes parfois acérées, mais toutes passionnées

Et je partage de plus ton avis

Avec l’espoir de vous revoir très bientôt

Amitié

A.




182 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page