top of page

Des raisons d'espérer




Cher V.,


Je suis comme toi, déplorant un monde qui fonctionne mal, et va vers la catastrophe sociale, économique, financière, climatique.


J'ai combattu toute ma vie avec énergie ce monde où triomphent les ignares, les arrogants sans raison, les bellicistes en tout genre (les américains plus que les russes), les obscurantistes et complotistes (surtout religieux). Je suis antisioniste, en tant que juif rescapé de l'holocauste, et suis honteux du sort réservé aux palestiniens par la camarilla sioniste, soutenue par l'impérialisme US.


J'incrimine principalement Barack Obama (et sa pâle copie Joe Biden) et ce fou de Donald Trump, et tous les vils serviteurs de l'impérialisme US, comme Emmanuel Macron, Gerhard Schröder, Romano Prodi, Shinzo Abe (décédé, adepte de la secte Moon), Justin Trudeau etc... Ils ouvrent la voie au fascisme.


Je comprends que cela te désespère.


Mais je conserve une foi imperturbable dans l'Humanité, et espère encore une Révolution Mondiale, qui balaiera tous les miasmes du capitalisme décadent et de l'obscurantisme religieux.


Je crois encore en un avenir de progrès et de liberté, selon les préceptes de mes maîtres à penser que sont Baruch Spinoza, Karl Marx, Sigmund Freud et Léon Trotsky (tous des hommes et des juifs), comme le dit si bien Alain Minc dans son dernier livre "Ma vie avec Marx".


L'avenir de l'Humanité se construit d'abord avec les jeunes et les femmes, et aussi les philosophes croyant aux valeurs du siècle des Lumières, les vrais socialistes (et non ces sociaux-démocrates à la remorque du capitalisme), les vrais communistes (et pas les héritiers staliniens du goulag).


Çà bouge partout aussi dans le bon sens : Amérique latine (Lula), Afrique (le représentant du Mali qui vilipende Macron et la France à l'ONU), l'Asie (comme la révolte des femmes en Iran), etc...


Je reste optimiste, et voudrais te communiquer cette foi inébranlable dans le progrès.


Je déplore que tu te replies, découragé, comme un ermite qui ne croit plus en rien et qui attend la mort.


A l'occasion, je passerai bien te rendre visite dans ta si belle Italie, qui replonge dans le fascisme.


Je t'embrasse bien fort, camarade.


Raoul

8 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page