top of page

La haine du peuple libanais




Je vous maudis !

Je vous maudis à chaque réveil, À chaque minute qui passe, Matin, midi et soir. Je vous maudis à chacune de vos apparitions Quand surgissent vos gueules de malfrats, Débitant sans vergogne mensonges et inepties.

Je vous maudis pour la misère que vous avez engendrée, Pour tout le sang versé, Pour vos crimes, mépris, sales combines et viles arrogances, Pour l’humiliation que nous subissons, Pour cette injustice dont vous n’avez cure.

Envahi par les détritus, Plongé dans le noir total, Otage dans mon propre pays, Privé de mes ressources et du labeur de toute une vie, Anxieux du lendemain, Je vous maudis vous, vos familles et vos ouailles.

Je vous accuse de génocide et de crime organisé, Je vous accuse d’avoir enlaidi, violé et défiguré ce petit bout de terre, Je vous accuse d’avoir brisé nos cœurs et nos rêves, D’avoir sacrifié des générations entières pour assouvir vos desseins, D’assister implacables à la famine rampante, D’avoir poussé des milliers à la mendicité et au désespoir, jusqu’au suicide. Je vous accuse d’homicide volontaire quand des enfants crèvent aux portes d’hôpitaux, D’avoir vidé le Liban de sa substance, D’avoir dilapidé notre argent, D’avoir vendu votre âme au plus offrant, pour de minables dollars.

Je prie que vous payiez tous, sans exception, pour les souffrances infligées, Que vous subissiez tortures et sévices, Que vous creviez, rats que vous êtes, au fond d’égouts.

Bande d'ignares et d'assassins, Retenez que l’Histoire est impardonnable. Criminels que vous êtes, elle ne vous épargnera pas. Comme pour toutes les autres crapules qui croupissent dans les poubelles du monde, Elle vous pointera du doigt. Le déshonneur vous entachera pour l’éternité, Vos noms seront mis au ban de notre société où vous serez damnés à jamais, Vous, le véritable cancer de ce pays.

Que le Diable vous emporte donc !

J’irai ensuite cracher sur vos tombes, Et comme des milliers et des milliers de libanais LIBRES de toute appartenance et affiliation, Je vous maudirai jusqu'à mon dernier souffle.

Karim Tabet

10 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page