top of page

La pandémie de coronavirus justifie-t-elle vraiment un tel krach boursier ?

Dernière mise à jour : 10 févr. 2021




Cher C,

Analyse comportementale déconnectée : la dégringolade de la bourse serait une réaction sur-pondérée et inutile, car les indices des entreprises seraient plutôt favorables. D'après cet analyste, tout devrait se rétablir en un an ou deux, comme avant la crise sanitaire du coronavirus.Il nie l'ampleur de la crise financière et la juge injustifiée.


Pourtant,les indices anxiogènes existent ;

  • Taux d'intérêts des banques centrales très bas, voire nuls, et même négatifs.

  • Soutiens financiers des banques centrales énormes : au moins un ordre de grandeur par rapport au Produit Mondial Brut. La finance est déconnectée de la production.

  • Déficits des États, des entreprises et des particuliers, faramineux.

Tout cela ne peut conduire qu'à un éclatement de la bulle financière, devenue hors de contrôle. Les investisseurs ont donc raison de paniquer et de vendre. La pandémie de coronavirus est un évènement fortuit, qui ne fait que mettre le feu à un baril de poudre préexistant. Dans mon jargon politique, on dit : le contingent dégage le nécessaire. Lorsque la pandémie retombera, tout ne sera plus comme avant, et le rôle de l’État national deviendra prépondérant par rapport au secteur privé, dans tous les domaines. C'est l'analyse correcte que fait le numéro 3 du parti de droite LR en France, Aurélien Pradié, député du Lot, qui parle même, oh horreur ou horresco referens, de communisme. Amicalement. Raoul


4 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page