top of page

Six blagues



1. L’autoroute


Un bridgeur se promène au bord de la mer quand il aperçoit sur le sable une bouteille à moitié enfouie. Il la ramasse, et un génie sort du goulot de la bouteille.


Le génie lui propose alors de satisfaire un vœu, en remerciement de l’avoir libéré. Mais, pour corser l’affaire, il lui propose d’exprimer 2 vœux, et le génie lui en satisfera un, de son choix.


L’homme exprime comme premier vœu qu’une autoroute soit bâtie pour traverser l’Atlantique du Havre à New-York.


Et comme 2ème vœu, il demande de devenir champion de bridge.


Le génie réfléchit un moment et lui demande : « L’autoroute, tu la veux à 2 voies ou 4 voies ? »


2. Le sac à dos

Raymond Barre se trouve dans un avion avec un curé et un jeune scout.


A un moment donné, le commandant de bord les informe que l’avion est en feu, et qu’il va falloir qu’ils sautent en parachute. Malheureusemet, ils ne disposent que de 2 parachutes pour eux 3. Raymond Barre décrète qu’il est quelqu’un de très important et qu’il a priorité pour être sauvé. Il prend un parachute et saute.


Le curé dit alors au jeune scout : « Ecoute, je suis vieux et j’ai fait mon temps et toi, tu as la vie devant toi. Prends le 2ème parachute et saute. »


Le jeune scout lui répond : « Ce n’est pas la peine, mon père, car il reste 2 parachutes. Raymond Barre a pris mon sac à dos pour sauter. »


3. Le quotient intellectuel

Un société de sondage est chargée d’évaluer le quotient intellectuel de la ménagère de moins de 50 ans qui fait ses courses au supermarché.


Un sondeur se promène dans un supermarché et aborde une femme qui pousse son caddie, en lui demandant à combien elle estime son quotient intellectuel. Et la dame lui répond : 150.


Le sondeur est interloqué et lui dit que c’est énorme ; mais la femme insiste pour dire 150. Très bien dit le sondeur, vous permettez que je vous teste ? Après l’approbation de cette dernière, il l’interroge sur l’art japonais au 14ème siècle. Et non seulement elle répond correctement, mais en plus en japonais. Émerveillé, il la félicite et note ce résultat sur son calepin.


Il continue son chemin, et aborde une autre dame qui pousse son caddie, en lui posant la mâme question. Comme elle un annonce un quotient intellectuel de 100, il n’a aucun mal à trouver une question de ce niveau, concernant les principaux acteurs de la politique française, à laquelle la dame répond correctement. Après avoir noté ce résultat sur son calepin, il continue son chemin.


Il aborde donc une 3ème dame poussant son caddie, en lui posant toujours la même question. Mais celle-ci lui répond : 35. Interloqué, il lui fait remarquer que ce score est très bas, correspondant quasiment à de l’analphabétisme. Comme la dame insiste, il se résigne à chercher un test de ce bas niveau. Après de longues investigations, il découvre enfin une question correspondant à ce niveau. Voilà, lui dit-il, vous avez la main suivante : A7653 à pique, RV62 à coeur, 73 à carreau et V3 à trèfle ; vous êtes à l’ouverture, que dites-vous ? ».


4. Le chat

Un père pose une devinette à sa fille : « Quel est l’animal qui boit du lait, se promène sur les toits la nuit et qui fait miaou ? »


La fille répond : « Un chat ».


« Ça alors » lui dit son père, « tu connaissais cette devinette ? »


Et la fille, ingénument lui répond : « Mais tu as dit miaou ! »


5. On braconne

Jean-Marie Le Pen circule en forêt au volant de sa voiture en fin d’après-midi. Il ne voit plus très bien et, malencontreusement, il renverse un piéton et le tue. Ce piéton est un arabe.


Catastrophé, il descend de son véhicule, et pense tout de suite qu’on va l’accuser d’un crime raciste, alors qu’il s’agit d’un banal accident de la circulation. Ne sachant que faire, il charge le corps dans le coffre de sa voiture.


Quelques kilomètres plus loin, il est arrêté par un barrage de police. Le policier qui l’arrête lui demande d’ouvrir le coffre de sa voiture. Il bafouille quelques mots pour donner quelques explications, mais le policier, inflexible, lui intime d’ouvrir le coffre.


Le policier regarde donc dans le coffre et se retourne hilare vers Jean-Marie Le Pen et lui demande : « Alors, Jean-Marie, … on braconne maintenant ! »


6. Barbès


Pendant la guerre d’Algérie, dans le djebbel, 2 fellagas discutent. L’un d’eux demande à l’autre : « Que vas-tu faire après la guerre? ». L’autre lui répond : « Je vais rentrer chez moi ! ».


« Et c’est où chez toi ? » lui redemande-t’il. Et l’autre répond naturellement : « A Barbès ».

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page